Non classé

Parcours

Parcours de formation

Le parcours de formation d’un élève en formation se fera de façon continue et progressive. L’enseignant s’attachera à s’adapter aux besoins de chaque élève conducteur.

Dans un premier temps, un élève voulant s’inscrire devra effectuer une évaluation de départ qui permettra de fixer un nombre d’heures prévisionnelles pour l’élève conducteur dans le but d’obtenir son permis de conduire.

L’évaluation a une durée de 45 min et se déroule avec une partie théorique et une partie pratique sur un simulateur. La procédure d’évaluation est consultable dans notre agence.

A la fin de l’évaluation, l’auto-école établira un contrat de formation ainsi qu’un devis reprenant les coûts détaillés de formation sur la base de l’évaluation et les couts unitaire de chaque prestation complémentaire en cas de nécessité de dépassement de cette offre. Les enseignants feront régulièrement le point sur l’évolution des acquis des compétences des élèves en fonction du REMC.

Formation à l’examen théorique général (code de la route et autres catégories ETM/ETL soit moto ou lourd)

Les cours collectifs de code de la route seront dispensés dans nos locaux par des enseignants diplômés (les qualifications de nos enseignants sont consultables dans nos agences)
soit avec des séries test avec correction en présence d’un enseignant soit en séquences thématiques.Les principaux thèmes abordés en thématiques sont : la signalisation, l’alcool, l’accidentologie pour les candidats en formation B et AAC ; la signalisation particulière, le chargement et la dynamique du véhicule pour les formations B96, BE, C, CE et D ; les différents types de moto, l’équipement pour les formations 2 roues.

 L’élève aura également la possibilité de s’entrainer sur internet grâce au prépacode.

L’inscription à l’examen se fera au choix de l’élève de façon autonome ou guidé par un enseignant (tant sur les démarches que sur ses capacités à réussir).

Formation pratique :

La formation pratique se basera sur les compétences du REMC  ceci permettant un apprentissage progressif et de retrouver des situations de conduites variées en fonction du niveau et du nombre d’heures de conduite de chaque élève.

MOYENS PÉDAGOGIQUES ET TECHNIQUES

  • Diversités des méthodes et techniques adaptées aux élèves apprenants.
  • Salle de cours
  • Matériel informatique relié à internet
  • Matériel de vidéo projection
  • Outils pédagogiques
  • Simulateur type Nomad
  • Documentation professionnelle
  • Utilisation d’une piste hors circulation
  • Circulation sur route
  • Véhicules écoles

INTERVENANTS :

  • Enseignants de la conduite et de la sécurité routière titulaires du Brevet pour l’Exercice de la Profession d’Enseignants de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière (B.E.P.E.C.A.S.E.R), avec la mention nécessaire à la formation et d’une autorisation d’enseigner en cours de validité.
  • Enseignants de la conduite et de la sécurité routière titulaires d’un titre professionnel d’Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière (TP E.C.S.R) avec le CCS nécessaire à la formation et d’une autorisation d’enseigner en cours de validité.

EFFECTIFS :

Un élève par véhicule sauf en cas d’écoute pédagogique.

HORAIRES :

Les leçons sont programmées à l’avance selon les disponibilités de l’élève. Elles peuvent avoir lieu du lundi au samedi de 8h00 à 19h00.


DURÉE de FORMATION PRATIQUE :

Minimum 20 heures obligatoire (Boîte mécanique) et 13h en boîte automatique


Lors de l’apprentissage des objectifs de la compétence 1 du REMC, l‘élève apprendra à connaître et utiliser les commandes du véhicule, à gérer son installation et celle de ses passagers et apprendra également à manier le véhicule dans un trafic faible.

Lors de l’apprentissage des objectifs de la compétence 2 du REMC, l’élève aura déjà acquis la maîtrise mécanique de son véhicule, par conséquent le but sera d’aller circuler dans des conditions normales afin de regarder correctement autour de soi, de mettre en place une logique d’anticipation du regard par le biais de la recherche des indices utiles. L’élève sera également amené à apprendre à se placer sur la route, à gérer le franchissement des différents types d’intersections et réussir à adapter les prises de décisions en rapport avec la présence d’autres usagers.L’apprentissage des manœuvres en toute sécurité sera également traité.

Lors de l’apprentissage des objectifs de la compétence 3 du REMC, l’élève sera confronté à des situations difficiles, routes étroites et sinueuses, routes à forte déclivité, voies rapides, conditions de circulation dans un trafic dense, et si possible conduite dans des conditions météo difficiles.

L’élève aura pour but d’apprendre à cohabiter avec les autres usagers y compris les poids lourds, les véhicules de transport en commun, les véhicules lents, les piétons, les 2 roues afin de pouvoir adapter ses savoirs faire et savoir être en fonction de chaque catégorie.

Il sera également établi des cours théoriques collectifs en salle traitant des risques routiers, du secourisme et de l’entretien et dépannage de base sur les véhicules.

Suite à l’obtention de l’examen théorique général et à la validation des 4 compétences du REMC, l’élève pourra être présenté à l’examen pratique du permis de conduire.


l’évaluation initiale

DESCRIPTION ET FORMALISATION DU PROCÉDÉ D’ÉVALUATION

1)     Rôle de l’évaluation de départ:

L’évaluation du candidat avant l’entrée en formation et la signature d’un quelconque contrat est obligatoire.  

Celle-ci permet à l’enseignant de cibler les forces et faiblesses de l’élève et donc de définir approximativement le nombre d’heures de conduite dont le candidat aura besoin afin d’acquérir les  compétences pour être sécuritaire, autonome et pouvoir  passer l’épreuve du permis de conduire. Pour l’apprenant, l’évaluation de départ va lui permettre d’évaluer le budget moyen à allouer à sa formation.

2)    Procédure de l’évaluation de départ : 

L’évaluation de départ est encadré par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière à l’aide d’un simulateur dont le programme permet d’évaluer les aptitudes du candidat. Deux possibilités soit par l’enseignant, ou par le simulateur Nomad agréé.

Les différentes catégories et exercices effectués pendant l’évaluation de départ vont permettre d’évaluer la concentration de l’élève, cibler ses connaissances et ses craintes, évaluer  sa coordination motrice, sa mémoire et son balayage visuel.  

Cette fiche est composée de dix rubriques réparties de la manière suivante :

  • renseignements d’ordre général,
  • expérience de la conduite,
  • connaissance du véhicule,
  • attitude à l’égard de l’apprentissage et de la sécurité routière,
  • habilité,
  • compréhension,
    • perception,
    • émotivité,
    • résultat de l’évaluation,
    • proposition du volume de formation prévisionnel en théorie et pratique

    On a souvent tendance à penser que les 20 heures de conduite réglementaires sont largement suffisantes pour pouvoir passer son permis. Si c’est le cas pour certains, ce n’est absolument pas une règle absolue, et il est normal de dépasser ce nombre. En effet, les 20 heures correspondent simplement au minimum obligatoire dans la loi, et il n’est pas anormal de conduire plus avant de passer l’examen.

    Enjeux de la formation

    LES ENJEUX DE LA FORMATION PRÉPARATOIRE A L’EXAMEN DU PERMIS DE CONDUIRE, DÉROULEMENT ET CONDITIONS DE PASSAGE AUX ÉPREUVES

    1) Les enjeux de la formation

    Un automobiliste doit avoir des connaissances. Elles portent :

    –   Sur la réglementation routière présentée comme une sorte de contrat raisonnable que les  usagers des voies publiques doivent respecter, dans leur propre intérêt, pour que la circulation soit sûre.

    –    Sur les capacités des conducteurs à connaître leurs limites affectées par diverses causes, notamment la fatigue et l’intoxication alcoolique.

    –    Sur les autres usagers afin de connaître les particularités de leurs comportements et de comprendre l’aspect social de la conduite.

    –    Sur les routes et leur environnement afin de pouvoir s’adapter avec le minimum de risques aux diverses conditions de la circulation.

    –   Sur l’insécurité routière et sur les principaux facteurs des accidents afin que chacun comprenne quels sont les risques qu’il encourt et ce qu’il peut faire pour les diminuer.

                 L’automobiliste doit acquérir et développer des automatismes, des habitudes et des savoir-faire. Il doit pouvoir détecter rapidement les indices formels et informels, et grâce à cela il doit pouvoir anticiper. Il doit être capable de prendre des décisions utiles et d’agir pour supprimer ou diminuer ces risques. Il s’agit également d’une éducation à la formation qui permettra de développer chez l’automobiliste des attitudes favorables à la sécurité.

    Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent nécessaire pour les études, le travail ou les loisirs. Le permis de conduire est un outil indispensable, surtout lorsqu’on vit dans des villes peu desservies par les transports en communs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous.

    Les conducteurs débutants représentent une part importante des tués et des blessés sur la route.

    Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité, et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un faible risque de perdre la vie ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.

    L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir-être, savoirs, savoir-faire et savoir-devenir.
    Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante pour lequel vos formateurs, enseignants diplômés de la conduite et de la sécurité routière, ainsi que toute l’équipe pédagogique saura vous guider.

    2) Déroulement de la formation :   

          Une évaluation sera faite. Elle permettra de faire un bilan objectif de vos performances et de faciliter l’estimation de vos aptitudes.

          La formation théorique pourra être suivie par des entraînements sur DVD tests, des cours avec un enseignant, par internet avec le code en ligne et avec le livre de code.

          La formation pratique sera réalisée conformément aux différents objectifs des 4 grandes compétences du  programme de formation REMC.

          Après acquisition des différents objectifs, des examens blancs permettront d’apprécier votre niveau vis-à-vis de l’examen et de faire un dernier bilan de vos compétences réalisé par rapport à la  grille d’évaluation du permis de conduire.

    3) Conditions de passage aux épreuves théoriques et pratiques

                Selon la formule choisie lors de la signature de votre contrat de formation, l’établissement se chargera de vous inscrire à une session d’examen du permis de conduire après un nombre minimum de 20 leçons de conduite (pour les élèves en boite mécanique) un examen blanc favorable, et validation des 4 compétences de formation pour l’épreuve pratique.

                Pour la catégorie AAC, l’élève doit être âgé au minimum de 17ans et avoir réalisé au minimum 1 an en conduite accompagnée.

                Pour les catégories B et conduite supervisée, il doit être âgé au minimum de 17 ans.
    Tout candidat désirant se présenter à un examen, malgré le refus du personnel enseignant pour un niveau estimé trop faible, se verra présenter à l’épreuve en question après signature d’une décharge. En cas d’échec, l’établissement se réserve le droit de restituer au candidat son dossier. 

    4) Déroulement des épreuves :

      Épreuve théorique :

                Pour pouvoir se présenter à l’examen pratique, le candidat doit passer l’épreuve théorique du code, sauf si :

    Il a obtenu son code depuis moins de 5 ans ;

    Il est titulaire d’un autre permis de conduire depuis moins de 5 ans.

                L’épreuve théorique générale est d’une durée approximative de 30 minutes.

    La date d’examen pourra être choisie parmi celles proposées par les différents centres organisateurs. Muni d’une convocation et de sa pièce d’identité en cours de validité, l’élève pourra se présenter au centre examinateur. Dans la salle vous serez installés à une table avec une tablette et des écouteurs.

              Vous serez guidé pour l’utilisation du matériel et répondrez aux questions sur la tablette.

    Pour un résultat favorable, l’élève devra obtenir au moins 35 bonnes réponses sur les 40 questions posées.

      Épreuve pratique :

                 Le jour J, un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité vous accompagnera à votre épreuve d’examen du permis.

                Elle dure 32 minutes. Vos documents d’examen sont vérifiés.
    Si vous avez suivi une formation selon la formule de l’apprentissage anticipé de la conduite, votre attestation de fin de formation initiale est vérifiée pour s’assurer que vous avez respecté la durée minimale d’un an de conduite accompagnée.

                Un test de vue est réalisé. Vous en êtes dispensé si vous avez passé une visite médicale préalable. En cas de test non concluant, l’examinateur signale le résultat de ce test au préfet pour que vous soyez convoqué pour un contrôle médical. Page 2

                Le test de conduite, d’une durée minimale de 25 minutes, comporte notamment :

    ·         La vérification d’un élément technique du véhicule (à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule), une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours et une question en lien avec la sécurité routière.

    ·         La réalisation de deux manœuvres différentes : un freinage pour s’arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière (marche arrière en ligne droite ou en courbe, rangement en créneau ou en épi, demi-tour ou rangement en bataille.).

    L’épreuve pratique permet d’évaluer les points suivants :

    ·        Savoir s’installer et assurer la sécurité à bord de son véhicule

    ·        Connaître et utiliser les commandes

    ·        Prendre l’information, analyser les situations et s’y adapter

    ·        Adapter son allure aux circonstances

    ·        Appliquer la réglementation du code de la route

    ·        Communiquer avec les autres usagers

    ·        Partager la chaussée

    ·        Maintenir les espaces de sécurité

    ·        Être autonome dans la réalisation d’un trajet

    ·        Avoir une conduite économique et respectueuse

    ·        Être courtois

                Pour être reçu, vous devez obtenir au moins 20 points / 31 et ne pas commettre d’erreur éliminatoire (exemples : franchissement d’une ligne continue, circulation à gauche, non-respect d’un signal prescrivant l’arrêt…).

    Formation motocyclette

                   FORMULE A² AVEC CODE = INSCRIPTION + CONDUITE    758,00 € 

    TARIF PERMIS MOTO

    FORMATION THEORIQUE MOTO
    Forfait code de 4 mois 80,00
    Prép@code moto (6 mois) 30,00
    Frais d’accompagnement à l’examen du code de la route 49,00
    TOTAL 159,00
    Une taxe vous sera demandée pour réserver votre passage au code de 30,-€.
    INSCRIPTION FORMULE A²
    Frais d’inscription et de gestion 80,00
    Kit moto 9,00
    MONTANT TOTAL INSCRIPTION 89,00
    FORMATION PRATIQUE

    Estimation du nombre d’heures de conduite de base

    Forfait de 20h pratique soit 8h au plateau et 12h en circulation 400,00
    Frais d’accompagnement à l’examen pratique de la conduite 2 x 55 110,00
    TOTAL 510,00
    FORMULE A² AVEC CODE = INSCRIPTION + CODE ET CONDUITE 758,00 €

    FORMULE A² SANS CODE = INSCRIPTION + CONDUITE     599.-€

    89.-€ d’inscription + 510.-€ de formation pratique : 599.-€


    PRESTATIONS EN PLUS HORS FORFAIT

    1 heure moto hors forfait 40,00 €

    2ième présentation à l’ETM 51,00 €

    1 accompagnement examen 55,00 €

    Affranchissement pour l’examen pratique 2,00 €

    le salut de bienvenue !

    La conduite accompagnée

    18 rue du Général de Gaulle 67110 REICHSHOFFEN

    SIRET 509 533 71700047 – APE 8553 Z – sas au capital de 3000,- €uros

    courriel : canal0811@free.fr téléphone : 03 88 53 80 06

    agrément : E 21 067 00150

    Convention de formation « AAC »

    Pré-requis, public : C’est donc un public de jeunes adultes et si les caractéristiques psychologiques ne sont pas définitivement affirmées, elles sont plus proches de l’adulte que de l’adolescent. En tout état de cause, en fin de formation nos élèves ont la maturité d’un adulte ayant 1 an d’expérience de conduite.

    OBJECTIF DE LA FORMATION

    La formation a pour objectif de préparer le candidat à maîtriser le véhicule en toute sécurité sans mettre sa vie et celle des autres en danger. Dès 15 ans l’inscription peut se faire, et commencer à connaître la réglementation routière, et à adopter un comportement sûr sur la route. Durant la conduite accompagnée l’apprenant va s’affirmer, et acquérir de l’expérience de la route, tout en ayant des conseils avisés de l’accompagnateur. Deux rendez-vous pédagogiques sont prévus pour marquer l’évolution de l’apprenant durant cette période, en présence de l’accompagnateur. Enfin, à 17 ans, il sera préparé aux épreuves du permis de conduire voiture « B ». Le but est de restituer les compétences exigées lors de l’épreuve, tout en démontrant un comportement responsable, civique, courtois et adaptée à une écoconduite.

    1) Programme REMC : Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne (Arrêté du 13/05/2013 du code de la route).

    Le REMC s’articule autour de quatre compétences globales :

    • assumer personnellement ses responsabilités citoyennes, juridiques et sociales
    • utiliser un véhicule à moteur de façon autonome, rationnellement et en sécurité
    • préparer ses trajets et conduire le véhicule dans les situations de circulation simples ou complexes
    • prendre en compte les facteurs entraînant une dégradation du système homme-véhicule-environnement, prendre les décisions qui permettent d’y faire face, mettre en œuvre les mesures préventives

    Plan d’intervention : Le programme détaillé de l’action est explicité ci-dessous en compétences :

    • comprendre et maîtriser la conduite sur automobile,
    • appréhender les différentes situations routières,
    • savoir circuler dans des conditions normales,
    • connaître et appliquer la conduite économique,
    • connaître et choisir son mode de locomotion.

    Durée pour l’enseignement théorique : 6 mois soit 40h en théorie.

    Durée de l’enseignement pratique  : c’est le résultat de l’évaluation initiale obligatoire qui prévoit un volume prévisionnel pour les heures de conduite (20h de pratique minimum).

    2) Coût pédagogique :

    376,-€ l’inscription et la gestion

    Forfait de 5h en simulateur à 40.-€ l’heure soit 200.-€

    Forfait de 15h en conduite à 51.-€ l’heure soit 765.-€

    Rendez-vous préalable de 2h à 102.-€.

    T O T A L en T.T.C. 1443,-€

    Le coût de la formation , objet de la présente, s’élève à 1443,-€ prix de base, sans les rendez-vous pédagogiques obligatoires. Ces prestations seront facturées à la réservation soit l’un dans cinq à six mois, et le second avant son passage à l’épreuve finale du permis de conduire.

    Toutes prestations supplémentaires sont payables à la réservation au tarif en vigueur.

    51,-€ l’heure de conduite hors forfait,

    30,-€ l’inscription à un centre d’examen partenaire de l’auto-école,

    153,-€ le rendez-vous pédagogique (3h) (voir tarif).

    MOYENS et TECHNIQUES PÉDAGOGIQUES

    3) Les outils, le matériel et les méthodes mis en application :

    • véhicule école Golf 8 diesel de 2024, équipé de doubles commandes,
    • simulateur Nomad équipé d’une boite manuelle, et automatique,
    • rétroprojecteur, avec mise à jour régulièrement des nouvelles bases de données,
    • supports pédagogique (ouvrages, cours, lunette de simulation, tablettes, mécanique …)
    • site sur internet, mise à disposition à l’élève pour faire des tests de code (6700 questions,167 séries),
    • plusieurs salles climatisées,
    • tablettes à disposition : code à gogo,
    • encadrement par le personnel enseignant pour des séances de code en salle,
    • suivi de progression à l’aide de tablette pour une meilleure compréhension et application des cours.

    4) Le personnel administratif : pour assurer l’accueil, et les heures de présence de l’élève, ainsi que l’organisation de son planning pour les heures de conduite.

    5) Le personnel enseignant : titulariser d’un titre professionnel d’enseignant a pour objectif de former l’élève afin d’acquérir un enseignement riche, et abondant pour faire face aux différentes éventualités lors de sa conduite automobile future.

    L’auto-moto école « En cours de route » n’a pas d’obligation de réussite, mais une obligation de mettre tout en œuvre pour la compréhension et l’application des différentes compétences prévue à cette formation.

    invalidation du permis B

    Votre permis est invalidé suite à  la perte de tous vos points. Six mois sont passé depuis l’invalidation de votre permis, et, vous êtes devenu un vrai sportif à force de circuler en vélo. Pour les conducteurs ayant plus de 3 ans d’ancienneté, vous n’avez que le code à repasser ; pour les autres réviser vos fiches, vous repassez les deux épreuves.

    La conduite supervisée

    La conduite supervisée permet, à  l’apprenant âgé de 18 ans, de conduire avec un accompagnateur, avant tout passage de l’épreuve de pratique du permis de conduire, ou, après un échec. C’est le même procédé que la conduite accompagnée qui consiste à se perfectionner. Un rendez-vous préalable est prévu au début de la phase de la conduite supervisée.

    Passerelle

    Une fois titulaire de la catégorie B du permis de conduire limité aux véhicules à changement de vitesse automatique, il est facile de transformer son permis boîte automatique en permis B boite manuelle. Après l’obtention du permis, il vous faudra suivre une formation de 7 heures à l’auto école en cours de route.

    A l’issue de la formation, le conducteur doit être en capacité d’utiliser, en sécurité, un véhicule muni d’une boîte de vitesse manuelle, et de pouvoir réajuster sa conduite face aux différentes situations routières. Sa conduite est basée sur les trois règles de sécurité : ne pas gêner, ne pas surprendre et ne pas être surpris(e).

    Après 24 mois d’obtention de votre permis A2, vous pouvez passer la passerelle pour le permis moto toute cylindrée. La passerelle est une formation de 7 heures consécutives. Impossible donc de la scinder. Il n’y a pas d’examen à la fin de la journée et aucun inspecteur n’est présent. Voilà qui peut soulager les plus stressés d’entre vous.

    Une fois la formation suivie, place au volet administratif

    A la fin de la journée, l’auto-moto école en cours de route vous délivre une attestation de suivi de la formation. Cette attestation ne vous permet pas de conduire immédiatement votre véhicule. Il faudra attendre la réception de votre permis de conduire modifié.

      Attention : cette attestation ne permet pas de conduire un véhicule à boîte manuelle relevant de la catégorie B ou une moto relevant de la catégorie A. Vous devez avoir le permis correspondant.

    C’est l’auto-moto école qui effectue les démarches administratives en préfecture pour faire la demande de votre permis de conduire en configuration. Comptez environ 15 jours avant de recevoir le précieux sésame.

    La formation théorique

    Différentes formules sont proposées pour apprendre le code de la route

    • Formule code à gogo : mise à disposition d’une tablette où vous pouvez vous entrainer dans les mêmes conditions que l’examen.
    • Formule code express : dès l’inscription, en l’espace de 4 mois, préparation intensive puis inscription à l’examen.
    • Formule code confort : cours, test et internet renforcé

         Vous pouvez profiter des cours collectifs, ou individuels, tout en fixant vos jours de présence.

    Heures de code libre aux heures d’ouverture de l’agence, la semaine jusqu’à 19h.

    Séances supplémentaires le lundi, mercredi et vendredi de 19h à 20h avec une enseignante.

    se préparer à l’identique de l’examen théorique du code

    Autres formations en cours

    Apprendre à conduire dans une auto-école de proximité c’est :

    • un accueil personnalisé,
    • une information claire,
    • l’obtention d’un financement,
    • un accompagnement individualisé,
    • un enseignement adapté,
    • pouvoir réviser,
    • l’assurance de réussir,
    • s’exercer,
    • savoir-faire,
    • maîtriser…

    C’est l’assurance de réussir son permis de conduire grâce à une formation et des services individualisés…

    Confiez votre réussite à l’auto moto école « en cours de route »

    • attestation 125 cm3 au bout de 2 ans de permis auto
    • formation de 7h pour la passerelle B78 boîte automatique à manuelle
    • formation de 7h pour l’obtention de B96
    • formation de 7h pour la passerelle A² vers A
    • formation post-permis pour réduire sa période probatoire
    • formation permis BE, remorque
    • récupération de points
    • centre de formation à la formation des enseignants de la conduite automobile et de la sécurité routière
    • formation aux permis lourds